Explosif et Poetique”

“Voix aerienne mais puissante en trois langues”

“un accent rock 70’s”

 

Le duo Franco-Libanais Teleferik s’inspire du rock des années 70 à 90 en mélangeant la musique dabkeh et electro, c’est avec ce son très dance music au style garage pop qu’ils tournent à travers le monde de Paris à Séoul.

Eliz Murad joue à la basse et chante en 3 langues sur les riffs de la guitare électrique d’Arno. Après le premier album indépendant Lune Electric (2015), Teleferik lance son prochain album Blood Orange Sirup masterisé à Los Angeles en collaboration avec les claviéristes dabkeh Kenzi Bourras (de Acid Arab, Rachid Taha) and Rizan Said (de Omar Souleyman). Sanguines et sensibles, les nouvelles chansons évoquent des thèmes actuels de l’écologie à la crise des migrants, mais aussi de l’intersectionnalité à l’amour saphique.

“Rencontre des riffs d’une guitare et d’une voix rauque et envoutante. Un voyage aux confluents du rock et de nos Orients” ELLE MAGAZINE (France)

Back to homepage